L'Articulation De La Hanche

La hanche ou articulation coxo-fémorale relie le fémur au bassin, par l'intermédiaire de la tête fémorale et du cotyle pelvien.

Elle autorise une mobilité importante dans les trois plans de l'espace, contrairement à l'articulation sacro iliaque.

L'encapuchonnement de la tête fémorale par le cotyle pelvien est bon et en fait une articulation stable. La stabilité postérieure est osseuse grâce au mur postérieur du cotyle et musculo ligamentaire antérieure. La combinaison de flexion, abduction ou écartement de la cuisse, et rotation externe réalise la meilleure concordance articulaire, cette position stabilisante est utilisée dans les hanches dysplasiques du bébé grâce à la culotte d'abduction.

L'arthrose de hanche est une pathologie fréquente, traitée à un stade avancé par la prothèse de hanche qui consiste à remplacer la tête fémorale et le cotyle pelvien par des homologues synthétiques. 

La hanche est une articulation centrale : 

  •      Fonction de support du poids du corps et de locomotion  par le membre inférieur
  •      Oriente le membre inférieur dans toutes les directions de l’espace
  •      La rotation des hanches, externe ou interne détermine la position ouverte ou fermée des pieds au sol, ce qui va influencer la ligne de gravité de l'ensemble tête-tronc-brac
  •      La souplesse des muscles postérieurs de la hanche permet de conserver la cambrure naturelle lombaire lorsque l’on se penche en avant grâce à la rotation autour des hanches. Il ne faut jamais cyphoser les lombes quand on se penche en avant sous peine de sollicitation trop intense des disques vertébraux avec un baillement postérieur qui prépare la protusion discale puis la hernie. 
  •    Donc  la souplesse, la  puissance et l’endurance musculaire des membres inférieurs protège la colonne vertébrale grâce à leur participation à l’effort et à la  réduction des contraintes de charge qui s’exercent sur la colonne

 

Bien cordialement,

Grégory Desfilles